Le handbike est un vélo avec traction par les bras. Il possède, comme son cousin le vélo classique, un pédalier, une chaîne et un dérailleur similaires.

Le vélo à bras fut au départ destiné aux personnes paraplégiques, tétraplégiques légers ou amputés des membres inférieurs. La pratique du handbike est pour beaucoup de personnes lésées synonyme de liberté retrouvée. Mais de plus en plus de personnes valides y trouvent également leur plaisir et un moyen ludique et efficace pour muscler le haut de leur corps.

Pour garantir la stabilité de toutes ces personnes qui ne peuvent plus poser volontairement leur pied au sol, les handbikes ont trois roues. Au vu de cette construction, l'athlète doit apprendre à gérer les virages pour éviter que son vélo ne bascule sur le côté.

 

La position sur un handbike de tourisme est assise, le dos bien relevé, alors que la position sur un handbike de compétition est allongée sur le dos. Cela permet d'obtenir un meilleur aérodynamisme. Cette position, très avantageuse pour la vitesse, ne l'est pas pour la visibilité. Les athlètes doivent être spécialement vigilants car cette position à ras le sol n'est pas la meilleure pour distinguer les irrégularités de la route.

Les athlètes qui ont encore la mobilité du buste, choisiront le "Kniebike", le vélo à genoux qui leur permet de donner beaucoup plus de puissance sur les pédales. 

S’il y a un sport qui s’est fortement développé ces dernières années, c’est bien le handbike ! Le vélo à bras procure des kilomètres de plaisir seul ou avec des amis, sur des pistes cyclables ou sur routes. Du loisir pratiqué entre amis ou en famille à la compétition.

Le handbike fait partie de l' Union Cycliste Internationale qui lui impose des règlements semblables à ceux du cyclisme classique.
Dans les courses de handbike vous trouverez marathon, course en ligne, contre-la-montre, critérium, championnat du monde ou encore les Jeux Paralympiques.

Dans les courses classées UCI, les athlètes courent par catégorie d'handicap. C'est un effort qui est fait pour garantir une certaine justice, même s'il reste encore de grosses différences d'handicap dans une même catégorie.

Le paracyclisme est divisé en 4 disciplines différentes, selon l'handicap des athlètes :

C (1, 2, 3, 4, 5) = Vélo classique
T (1, 2) = Tricyle qui se pédale avec les jambes
H (1, 2, 3, 4, 5) = Handbike, vélo qui se pédale avec les bras
B & V1 = Tandem pour aveugle ou malvoyant accompagné d'un pilote

Classification des handicaps en handbike:

En division H 3/ 4/ 5 vous trouverez des  paraplégiques ou amputés des jambes qui ont une certaine stabilité du tronc, selon leur hauteur de lésion.
En divison H 1 / 2 se classent les tétraplégiques, quadriplégiques et paraplégiques qui ont une déficience dans l'usage des bras et des mains.


Pour arriver au plus haut niveau, les athlètes élites en handbike doivent s' entrainer aussi durement que les meilleurs cyclistes "valides" ce qui demande abnégation, volonté et discipline personnelle.